Vous l’avez connu « chaton », et maintenant, votre chat a pris de l’âge ? Il en va de votre responsabilité de bien prendre soin de lui afin qu’il jouisse de la meilleure qualité de vie et passer ses vieux jours dans des conditions optimales. Entre exercices physiques, santé et alimentation, découvrez les principaux gestes à prodiguer pour s’occuper de lui.

Comment reconnaître le vieillissement du chat ?

À partir de 7 à 8 ans, le chat est considéré comme un « senior ». Mais cela ne veut pas dire que ses jours sont comptés. Bien au contraire, une belle et longue vie l’attend encore, les félins pouvant vivre jusqu’à 15 ans voire plus s’ils profitent des meilleurs soins. Il n’y a que les maladies qui peuvent les rendre vulnérables comme l’hyperthyroïdie, les pathologies rénales ou encore le diabète. Pour offrir une meilleure vie au matou, encore faut-il savoir reconnaître les premiers signes de vieillesse. La perte de poils s’accentue et le chat a du mal à faire normalement sa toilette à cause d’un manque de motivation ou de souplesse. Il arrive aussi que son système digestif soit plus sensible et fragile et que des troubles dentaires apparaissent provoquant une mauvaise haleine. Un manque d’appétit peut également apparaître, car il a dû mal à mâcher ses aliments. En parallèle, il n’est pas rare que les chats soient atteints de troubles mentaux se manifestant par une désorientation ou une sénilité.

Un meilleur confort et des activités physiques

Avec l’âge, le chat a tendance à dormir énormément. C’est normal, il a besoin de se reposer. Pour autant, il ne doit surtout pas être inactif. La maison doit être aménagée pour stimuler ses déplacements. Les gamelles sont à placer en hauteur, des plateformes de jeux sont à installer et les jouets sont à suspendre pour qu’il continue à faire des activités physiques. Des séances de jeux d’au moins 15 minutes par jour sont également à organiser. L’exercice physique préserve les muscles du matou, améliore sa circulation sanguine et solidifie ses articulations. A contrario, si le chat est très âgé, il va falloir plutôt le ménager et faciliter l’accès à la litière et à la nourriture. Un coin repos confortable et facile d’accès est à préparer. Cet endroit est à éloigner des agitations, des bruits et autres tapages.

Une santé et une alimentation adaptée

Pour que le chat vive le plus longtemps possible, augmenter la fréquence des visites chez le vétérinaire est plus que primordial. Les propriétaires doivent alerter le praticien dès que des changements de comportement apparaissent ou s’ils remarquent une dépression, des difficultés à manger, une augmentation de soif ou une baisse d’appétit. Ces symptômes peuvent être à l’origine de tumeurs, troubles rénaux ou autres affections graves. À souligner que même âgé, votre chat mérite une assurance qui prendra en charge le remboursement des frais de vétérinaire engagés. Cette solution évitera les dépenses onéreuses, souvent difficiles à assumer. Dernière chose et non des moindres : l’alimentation. Comme le chat senior fait moins d’activités physiques, ses besoins énergétiques diminuent. Sa nourriture est alors à adapter pour éviter le surpoids. Faire le plein d’acides gras polyinsaturés notamment préservera la qualité des poils et de la peau et prévient des pathologies comme l’arthrose.